Budapest Express


Boulzeye (Montréal)

Nous nous trouvons toujours chez Boulzeye pour notre troisième jeu en cette belle journée de fin de semaine. Nous avons pris le temps de bien manger au restaurant de l’entreprise, avec un super service et ce fut nécessaire pour nous préparer mentalement à attaquer notre prochain scénario. Fait intéressant : vous disposerez d’un rabais au restaurant en jumelant votre scénario d’évasion!


De retour à l’étage pour les salles de jeux, nous nous faisons accueillir à nouveau par notre super maître de jeu. Toujours aussi souriante, elle nous explique brièvement la salle (scénario) et nous donne un petit conseil pour le jeu : être bien ordonné pour ne pas s’empêtrer dans le bazar de ce train. Indice flou, qui nous allume, mais qui trotte plus que jamais dans notre tête afin de savoir comment bien faire cette directive, ce conseil.


Nous entrons donc dans le train. Nous prenons place, avec les yeux écarquillés. Nous ne voulions rien manquer de ce beau décor (même si encore une fois, celui-ci n’est pas terminé jusqu’au plafond, mais on oublie facilement cet aspect puisque tous les moindres petits détails sont judicieusement choisis. Comme les autres scénarios, un écran est suspendu au mur pour nous présenter les règles et nous afficher : le temps et notre nombre d’indices restant.


L’histoire est enfin lancée : nous devons élucider le mystère de ce meurtre. Qui a tué ce cher gentleman ? Nous courrons d’un côté comme de l’autre pour tout trouver et résoudre tous les casse-têtes. Ah oui ! Et soyons bien ordonnés. Nous qui le sommons habituellement, nous décidons de l’être encore plus et de bien classer tout ce que nous trouvons. La progression se fait plus que bien. Nous sommes alors sûrs de réussir dans les temps sans utiliser tous nos indices. Nous passons d’une salle à l’autre avec une logique sublime, nous réalisons les énigmes manuelles rapidement, bref, tout allait trop bien.


Voilà, ça allait trop bien justement. Les papiers s’accumulent et nous commençons l’étape ardue. Par la traduction des papiers, parfois douteuse, cela cause quelques premiers problèmes pour bien comprendre comment joindre tout ce que nous avions trouvé. Et là, catastrophe ! Nous sommes perdus plus que jamais. Pourtant, nous comprenions ce que nous avions à faire et nous avions de l’ordre, mais trop. Quoi est à qui, avec quoi et comment ? Nous passons donc à demander des indices, de l’aide, mais rien n’est possible. Trop de confusion dans les papiers et tout ce que nous devons joindre ensemble pour trouver tous les petits détails pour enfin trouver le coupable.


Le cerveau sur le bord de l’explosion, la confusion installée et le bordel monumental de nos trouvailles, tout ceci nous tua et le temps finit par tout s’écouler pour, malheureusement, se résoudre à un échec total. La consigne de départ devrait être : Ne déplacer rien de ce que vous trouvez. Avec cette consigne, vous devriez arriver à élucider le meurtre qui a eu lieu dans cette locomotive.


Nous étions trop bien partis …

Scénario joué le 6 septembre 2020

Notre évaluation ÉCHAPPEZ-VOUS!



Général : 3.5/5

Décors : 4/5

Énigmes : 3/5