Abstraction


Eliviascape (Québec)

 

Abstractionnom féminin qui désigne une opération intellectuelle consistant à isoler par la pensée l’un des caractères de quelque chose, et à le considérer indépendamment des autres caractères de l’objet (Larousse). Assez flou nous direz vous ? Cela démontre bien dans quel état d’esprit nous sommes arrivés chez Eliviascape (Québec), quelques jours seulement après l’inauguration de ce nouveau scénario (chef d’œuvre).


Comme le scénario vient tout juste d’ouvrir ses portes, très peu d’informations circulent sur les zinternets pour cette salle, mis à part que celle-ci serait sous le thème de l’horreur. Armés de tout notre courage, nous sommes chaleureusement accueillis par Patrick, propriétaire d’Eliviascape. Celui-ci nous informe d’office que le scénario n’est pas « 100% terminé », et que certaines améliorations en ce qui a trait à la trame narrative, seront apportées au fil des prochains jours. Nous y allions en toute connaissance de cause, en sachant très bien que certains mini ajustements pourraient être requis, comme lors de toute ouverture de nouveau scénario (et honnêtement, rien qui n’a pu ombrager notre expérience).


À peine le temps d’échanger quelques mots, notre hôte nous escorte face à la porte glaciale de ce vieux dispensaire.


« Vous êtes confus alors que vous vous retrouvez dans cette salle d’attente d’hôpital entouré de quelques proches. Cette salle semble plutôt abandonnée avec un look plutôt creepy. Que se passe-t-il ? Vous allez devoir progresser à travers cet environnement à la recherche de réponse. »

- Site web Eliviascape


Nous voici au cœur de cette salle d’attente typique, déjà impressionnés par la qualité des décors. Bien que simpliste, on se retrouve déjà en immersion complète, ou chaque élément de décor, du sol jusqu’au plafond, nous connectera directement avec le thème. Quelques manipulations ici et là, puis sans trop de difficultés, nous parvenons à atteindre la pièce suivante. Scénario somme toute linéaire, vous perdrez d’ailleurs accès aux pièces précédentes au fur et à mesure que vous progresserez dans l’aventure.


(Parenthèse : Afin de ne pas trop dévoiler d’éléments concernant ce scénario très récent, nous ne détaillerons évidemment pas notre expérience étape par étape. Nous pouvons toutefois affirmer que ce thriller nous a bien tenus en haleine pour toute la durée du jeu, et nous vous donnerons notre avis honnête sur ce petit bijou.)


Pour les plus poules mouillées (salut Myriam!), à notre humble avis, le scénario est moins « épeurant » que « La nuit la plus longue ». Le scénario ne contient pas de jumpscare en soi, du moins presque, au moment où nous avons testé celui-ci. Le suspense sera toutefois bien omniprésent, par l’histoire que vous découvrirez en passant de pièce en pièce.


Nouveau système d’indices pour Eliviascape qui délaisse le traditionnel Walkie-Talkie afin de faire place à un système plus immersif. Soyez bien aux aguets des signaux sonores, ceux-ci vous sortiront assurément de l’impasse à un moment ou deux dans la partie. Une énigme vers le centre de la mission nous a personnellement donné du fil à retordre, et le système vocal / haut-parleur nous a permis de poursuivre notre progression, bloqué originalement par peur de déplacer quelque chose que nous ne devions pas déplacer (rappel : les jeux d’évasions, c’est fragile!).


Au-delà du scénario dans sa totalité qui aura pris près d’un an à construire, nous accordons une double-mention spéciale à la dernière séquence du jeu. Multiples nouveautés, sentiment d’urgence décupler, énigmes très originales… Plusieurs de vos sens seront requis si vous souhaitez changer votre sort. (Pas d’énigmes odorantes, n’ayez crainte… #pluscapable)


Victime de son succès, le scénario Abstraction affiche très souvent complet. Scénario de 70 minutes pour 2 à 6 joueurs, le prix d’entrée est fixé à 4$ de plus qu’un scénario « régulier » (à l’heure actuelle). Honnêtement, la qualité de l’œuvre et le travail derrière cela aurait pu justifier un prix (bien) plus élevé. Nous pouvons affirmer qu’Abstraction prend la tête de notre classement pour les scénarios joués dans notre belle ville! Par chance, nous avons vaincu notre destin tragique en un peu moins de 65 minutes – un peu déformé, mais toujours en vie.


De notre côté, nous laisserons quelques mois s’écouler (afin que notre mémoire efface quelques éléments), puis nous retournerons assurément revivre l’aventure. Vous n’avez pas encore de créneau réservé? Qu’est-ce que vous faites encore ici ? …

(Scénario joué le 4 août 2022)

 

Notre évaluation ÉCHAPPEZ-VOUS!



Général : 5/5

Décors : 5/5

Énigmes : 4.5/5


 

Photo du décor provenant du site web d'Eliviascape